Je suis péruvien originaire de Cusco et m’appelle Lucho. Le site Terre des Andes est né de la volonté de faire connaitre l’artisanat péruvien qui est le fruit et le travail d’artisans des Andes qui ont gardé un savoir faire ancestral et une sensibilité pour les belles choses.


L’artisanat péruvien est le reflet de la gentillesse et de la bonté des péruviens. C’est pour cette raison que cet artisanat plait car il est plein de couleurs vives et chaudes que l’on retrouve dans les tissages et les vêtements. Comment ne pas aimer cette artisanat avec toutes ces belles couleurs naturelles, toute cette inspiration ce travail qui en grand partie est réalisé à la main ?

L’artisanat Terre des Andes est le fruit d’un partenariat entre différents artisanats de Cusco, Lima (Villa el Salvador), Puno et Huancayo.

Je suis secondé par mon épouse Française qui me soutien dans la communication du site. Notre volonté est de continuer à travailler avec mes compatriotes et faire partager cet artisanat pour le plaisir de tous.

 

LA ROUTE DE LA L’AINE D’ALPAGA : De Lima vers le haut plateau péruvien.


 

Pour trouver cet artisanat d’exception, je suis parti à Lima la capitale du Pérou. Là bas j’ai pris contact avec des artisans originaires du haut plateau péruvien (l’altiplano péruvien).

Mon séjour à Lima a été de courte durée car dans cette ville cosmopolite de dix millions d’habitants on est loin du cliché péruvien. La modernité est arrivée avec la globalisation. C’est par la route que je me suis rendu à Cusco. J’ai longé la cote péruvienne avec ses beaux paysages désertiques d’où le voit l’océan pacifique pour ensuite monter jusqu’à plus de 4000 mètres d’altitude dans la Cordillère des Andes. L’air s’y fait rare mais on oublie vite tout cela car le paysage est à couper le souffle.

Dans la Cordillère des Andes on peut voir des Vigognes en liberté ce qui est rare et aussi des élevages de lamas et d’alpagas toujours en liberté avec leur allure fière et majestueuse.

Je suis arrivé à Cusco la plus belle ville du Pérou, magnifique avec ses montagnes à l’horizon, ses ruelles Incas aux murs qui dépassent les 4 à 5 mètres, ses églises coloniales et la gentillesse des habitants.

A partir de Cusco je me suis rendu dans le haut plateau péruvien pour retrouver mes contacts de Lima, M. et madame YUMITA et Tino nos principaux partenaires avec qui nous avons déjà discuté à Lima pour travailler ensemble.

J’ai pu visiter les élevages d’alpaga à la « Raya » nom du point le plus haut sur le plateau péruvien et aussi la frontière entre les départements de Cusco et Puno.

Mes partenaires possèdent aussi des élevages d’alpaga « Suri et Huacaya » les deux races d’alpaga qui donnent la plus belle laine, douce et soyeuse dans une gamme des couleurs qui va du blanc, gris, marrons, noir, beige, etc. jusqu’à plus de 18 couleurs différentes.

Après mon séjour dans le haut plateau j’ai visité les ateliers à Puno où l’on travaille essentiellement avec des machines manuelles. Il faut un minimum de mécanisation pour répondre à la demande croissante de vêtements en alpaga. Ensuite nous avons mis au point les différents modèles de pullover, cardigan et ponchos que Terre des Andes se propose de vendre sur son site.

C’est par ce voyage au cœur de l’altiplano péruvien que mon voyage s’achève au Pérou et je garde encore la chaleur du soleil des Andes qui réchauffe le cœur et l’esprit. Un pays où les grands espaces et l’hospitalité des gens sont restes encore intactes.